L&M : PEUX-TU NOUS PRÉSENTER L’ASSOCIATION « DOMAINE SAUVAGE LE COSTIL » ?

M.P : L’association « Domaine Sauvage le Costil » a été créée en 2022 par Rodolphe et Yoshimi Landemaine, fondateurs de Land&Monkeys. Située au coeur du domaine du Costil à 3 km du village du Sap-en-Auge, elle a pour raison d’être : La sauvegarde et la régénérescence du Vivant.

L‘association souhaite incarner ce changement de regard « écologique » dans le but d’accompagner les citoyens, collectifs, entreprises et collectivités du territoire vers un mode de vie et d’actions en accord avec le monde vivant.

Par cette prise de position, nous souhaitons créer une dynamique de territoire afin de protéger, entretenir, sauvegarder, s’informer, transmettre, se former à toutes les dimensions du Vivant via des actions diverses et accessibles à tous publics.

L&M : POURQUOI AVOIR CRÉE LE « FONDS DEMAIN SUR TERRE » ?

M.P : Le  « Fonds DEMAIN SUR TERRE » oeuvre dans l’intérêt général en soutenant des projets à but non lucratifs sur tout le territoire français au service de la protection du vivant et de la résilience alimentaire.

La création du « Fonds DEMAIN SUR TERRE » permettra la mise en lumière et la corrélation de deux problématiques : La protection du Vivant et l’alimentation « durable », dans le but de démontrer la capacité de résilience des territoires, et ce afin de garantir, sur le long terme, la satisfaction des besoins vitaux et essentiels de la population, à savoir, l’autosuffisance alimentaire, en harmonie avec toutes les espèces vivantes.

L&M : COMMENT FONCTIONNE UN FONDS DE DOTATION ?

M.P : Un fonds de dotation permet de soutenir une cause d’intérêt général. La collecte de dons auprès de différents publics et les actions qu’il mène en son nom, permettent de soutenir sa mission ainsi que les projets affiliés, sélectionnés par les fondateurs et le collège de personnalités qualifiées qui les accompagne.

Au-delà du soutien financier, il s’engage à accompagner moralement et techniquement les porteurs de projets et se réserve la possibilité de faire évoluer sa stratégie d’actions au cas par cas, en fonction des ressources humaines, matérielles et financières dont il dispose.

Pour information à nos lecteurs, tout don à une œuvre d’intérêt général donne droit à un taux de réduction fiscale, qu’on soit un particulier ou une entreprise !

 

L&M : QUEL LIEN PEUT-ON FAIRE AVEC LAND&MONKEYS ?

M.P : Le « Fonds DEMAIN SUR TERRE » est un fonds de dotation actionnaire, c’est-à-dire qu’il possède aujourd’hui une partie des titres de Land&Monkeys. Le souhait de ses fondateurs est qu’il devienne à terme son actionnaire majoritaire. Le fonds garantit alors la pérennité de l’entreprise grâce à un actionnariat stable. Associé à la gouvernance de l’entreprise il devient donc incontournable lorsqu’il s’agit de décisions stratégiques.

Grâce à ce mécanisme une partie de la création de valeur de Land&Monkeys permet de financer des projets en faveur du vivant soutenus par le fonds, reliant ainsi le monde économique et celui de l’intérêt général.

Les valeurs portées par le « Fonds DEMAIN SUR TERRE » sont en parfaite adéquation avec celles de Land&Monkeys qui cherche à avoir un impact positif sur l’ensemble de la chaîne du vivant, sur le long terme.

L’enjeu de la mission du « Fonds DEMAIN SUR TERRE » est collectif, nous souhaitons collaborer avec le plus grand nombre : fondations, chercheurs, techniciens, agriculteurs, naturalistes, élus & collectivités, associations & entreprises, écoles, citoyens, tout le monde doit aujourd’hui pouvoir se sentir concerné, c’est pourquoi nous lançons un appel à tous ceux qui souhaiteraient nous rejoindre ! Nous partagerons les résultats de nos expérimentations ainsi que celles des projets soutenus afin de sensibiliser le plus grand nombre.

L&M : QUEL EST TON RÔLE AU SEIN DU PROJET ?

M.P : J’ai commencé par designer la mission, à scénariser la destination du projet global, en collaboration avec Rodolphe et Yoshimi Landemaine.

Créée dans un premier temps, l’association a permis d’ancrer les valeurs que nous défendons au coeur du territoire normand, notre première salariée met à présent tout en oeuvre pour fédérer et animer une communauté d’ambassadeurs du vivant !

Aujourd’hui déléguée générale du fonds de dotation, je contribue au suivi du déploiement de la stratégie définie par les fondateurs, à la sélection des projets, et à la communication. J’accompagne également dans la coordination des structures concernées. Faire le lien entre l’association, le fonds de dotation, l’entreprise, ainsi que les différentes parties prenantes est essentiel, nous menons unprojet collectif au service du vivant. »

 

TU SOUHAITES EN SAVOIR PLUS ?

Pin It on Pinterest

Share This